Quelles évolutions de l’exposition de la population française aux rayonnements ionisants ?

L’IRSN a publié son rapport sur l’exposition de la population française aux rayonnements ionisants due aux examens d’imagerie médicale diagnostique par modalité d’imagerie (radiologie conventionnelle, interventionnelle et dentaire, scanner et médecine nucléaire), par région anatomique explorée, par âge et par sexe pour l’année 2017.

UNE ÉVOLUTION GLOBALEMENT FAIBLE

L’évolution de l’exposition de la population française est restée faible entre 2012 et 2017. La dose efficace annuelle moyenne par bénéficiaire est stabilisée à 1,53 mSv.

La médecine nucléaire a connu une importante augmentation ces dernières années à la fois en fréquence et en contribution à la dose efficace. Il s’agit désormais du 3ème contributeur à la dose efficace collective.

LA SCANOGRAPHIE RESTE LA MODALITÉ LA PLUS IRRADIANTE

La scanographie contribue le plus à l’exposition de la population avec un taux de 74,2%. La fréquence des actes a également augmenté de plus de 17% entre 2012 et 2017.

Le rapport souligne la problématique du cumul d’examens en scanographie notamment : de nombreux patients cumulent des doses efficaces importantes pouvant dépasser 100 mSv.

Les effets radio-induits à long terme sont donc à prendre en compte.

QUELQUES CHIFFRES CLÉS DU RAPPORT

📌 45,4 % de la population française ont bénéficié en 2017 d’un ou plusieurs actes diagnostiques (43,8 % en 2012)
📌 faible évolution sur les moyennes de la fréquence des actes et de la dose efficace annuelle par individu : 1,53 mSv (1,56 mSv en 2012).
📌 la scanographie reste de loin la modalité contribuant le plus fortement à l’exposition de la population avec 74,2 %
📌 la médecine nucléaire a connu l’augmentation la plus importante (entre 2012 et 2017) à la fois en fréquence et en contribution à la dose efficace collective.

Lire l’intégralité du rapport ExPRI

Alara Expertise vous accompagne pour la protection de vos patients et de vos travailleurs et Fibermetrix vous propose une révolution dosimétrique inédite en scanographie !